Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Notre rêve québécois

Notre processus d'immigration pour le Québec, de notre projet à notre vie là bas

10 Aug

Conditions d'embauche au CHUS

Publié par alineetvincent

 

Pour faire suite à mon article sur la mission de recrutement de Montpellier, je vous mets en pièce jointe les conditions de travail. Je l'avais déjà mis avec l'article du RSQ mais là Vicki Paquette qui s'occupe du recrutement des françaises pour le CHUS a bien appuyé sur la notion d'ancienneté qui joue un rôle très important dans l'obtention d'un poste et des vacances! Elle a fait cela suite à de nombreux chialages d'infirmières françaises arrivant au CHUS et ne comprennant pas pourquoi elle n'avaient pas de vacances en juillet par exemple!!! Il suffit pourtant de fouiller un peu sur le net pour le savoir et c'est également dit lors des missions de recrutement ( j'ai été recruté par une mission et j'ai participé à 2 donc je sais ce qui se dit!!). Et comme malhereusement certaines personnes n'entendent que ce qu'elles veulent ou le comprennent comme elles veulent, Vicki a décidé de l'écrire noir sur blanc et de faire signer la personne recrutée comme ca, normalement, plus de chialage à l'arrivée et une arrivée dans la bonne humeur! ( enfin on espère!!! lol)

Le document se trouve à la suite car je ne suis plus capable d'inserer un document, il faut payer pour!!!! Donc je vous le mets à la suite:

 

 

Résumé des conditions de travail des infirmières et infirmiers du réseau de la santé et des services sociaux du Québec

Syndicats

Les infirmières travaillant dans des établissements de santé au Québec sont représentées auprès de leurs employeurs par des syndicats. À titre d’infirmière, vous devenez automatiquement membre du syndicat et aurez à payer la cotisation établie par le syndicat.

Notion d’ancienneté

Définition d’ancienneté : Le nombre d’heures travaillées au sein de l’établissement dans un titre d’emploi donné se nomme l’ancienneté de l’employé.

En France, la notion d’ancienneté n’existe pas vraiment. Par contre, au Québec, cette notion est très forte due au syndicat et cela sert à faire la comparaison entre les employés. L’ancienneté peut influencer plusieurs aspects du travail, notamment l’obtention de postes ou l’obtention des vacances. Voici de plus amples explications.

Lorsque vous arriverez au Québec, nous reconnaîtrons votre ancienneté pour l’échelle salariale. Pour l’obtention de vacances ou de postes, comme toutes les infirmières du Québec, vous débuterez à l’ancienneté zéro. C’est très important de comprendre cette information avant d’entreprendre sa venue au Québec.

OBTENTION DE POSTE :

Au Québec, l’affectation de l’infirmière se fait généralement, soit dans une unité de soins de médecine ou de chirurgie, soit à titre de membre de l’équipe volante, c’est-à-dire dans plus d’une unité de soins de médecine ou de chirurgie.

Au CHUS, vous vous joindrez à nous pour un stage de 75 jours en médecine/chirurgie. Il se peut que vous ayez, par la suite, un intérêt pour une spécialité dans ces choix : Urgence, soins intensifs, pédiatrie / maternité / néonatalogie (département femme / jeunesse / famille) et psychiatrie.

Veuillez prendre note que l’obtention d’un poste dans ces spécialités au CHUS se fait par ancienneté. Par ancienneté, signifie que lorsqu’il n’y aura plus personne de plus "ancien" dans l’emploi que vous voulez dans la spécialité où vous désirez aller, vous aurez alors accès à un poste. Toutes les obtentions de poste sont régies par une convention collective.

Il est donc possible que vous ayez à travailler un certain temps en médecine / chirurgie avant d’obtenir un poste dans ces spécialités.

Vous devrez également attendre d’avoir suffisamment d’ancienneté pour obtenir un poste de jour. Les postes de soir et de nuit sont plus accessibles.

Il n’est pas impossible que ce soit rapide ou bien qu’il y ait des affectations dans le secteur que vous choisirez, mais ceci est pour vous prévenir du fonctionnement au Québec et qu’il y a des chances que vous soyez en médecine et chirurgie un bon moment.

Si vous avez des questions sur les différents départements de médecine spécialisée ou de chirurgie spécialisée (cela englobe beaucoup de choses), n’hésitez pas à me contacter!

OBTENTION DES VACANCES :

Au Québec, les vacances sont attribuées par ancienneté (choix des dates). Les périodes les plus populaires sont le mois de juillet et le mois d’août (vacances d’été), la période des fêtes ainsi que la semaine de relâche des étudiants et enfants (une semaine en mars).

Vous n’aurez pas de vacances dans ces périodes avant que vous ne puissiez en obtenir par ancienneté. Cela peut prendre jusqu’à quelques années tout dépendamment du service où vous travaillerez. Les infirmières les plus anciennes ont le premier choix pour les dates de vacances.

Voici le nombre de jours de vacances par année : 1 2/3 jour de vacances payé par mois de service ou 20 jours par année. Attention! Pour le cumul des vacances, l’année de référence se situe du 1er mai au 30 avril. Par exemple, pour l’année de référence du 1er mai 2012 au 30 avril 2013, les vacances peuvent être prises uniquement après le 1er mai 2013.

Vous n’aurez donc pas nécessairement de vacances la première année, car vous devez accumuler vos vacances qui vous seront remises l’année suivante.

Si vous avez des questions par rapport à l’obtention des vacances, veuillez communiquer avec moi sans tarder.

Avantages sociaux

Principaux congés prévus à la convention collective pour les employés à temps complet :

Congé de maladie 0,80 jour par mois accumulé dans une banque (9,6 jours par an).

Congés de maladie (assurance salaire)

Délai de carence de 5 jours comblé par la banque de congés de maladie; par la suite, 80 % du salaire pendant un maximum de 104 semaines.

Congés fériés

13 congés par an.

Autres congés

D’autres congés sont prévus pour différentes situations après entente avec l’employeur.

Horaire de travail

La semaine normale de travail est de trente-six heures et quart ou de trente-sept heures et demie (lorsque l’unité de travail exige une transmission du rapport). Elle est divisée en cinq jours de sept heures et quart ou de sept heures et demie de travail réparties sur la semaine de calendrier et sur trois quarts de travail (jour, soir et nuit). L’infirmière travaille sur un quart stable ou de rotation. Règle générale, les infirmières qui sont nouvellement engagées le sont sur le quart de soir ou de nuit. Il n’est pas possible de garantir au préalable le quart de travail qui sera accordé aux infirmières qui signeront le contrat de travail avec leur établissement québécois, puisque chaque établissement est responsable de la confection des horaires de travail. Un repos de deux jours complets par semaine, dont une fin de semaine sur 2, est accordé à toute infirmière. L’infirmière est tenue de faire part de sa disponibilité à l’autorité responsable, selon les règles en vigueur dans l’établissement.

TSO : Temps supplémentaire obligatoire

Le temps supplémentaire obligatoire n’est pas illégal au Canada. Si, selon les besoins du service, nous avons des besoins en main d’œuvre qui ne sont pas comblés, nous pouvons vous obliger à rester sur à votre poste jusqu’à 8 heures supplémentaires.

Assurances

- Assurance maladie

En arrivant au Québec avec un permis de travail temporaire, vous aurez à vous inscrire, le plus rapidement possible (15 premiers jours), à la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ). Pour informations, communiquez au 514 864-3411 pour les personnes de Montréal ou au 1 800 561-9749 (numéro sans frais) pour les personnes d'autres villes du Québec.

Pour les personnes en provenance des pays qui ont une entente sociale avec le Québec (Belgique, Danemark, Finlande, France, Luxembourg, Norvège, Portugal et Suède), vous serez couverte par le régime d’assurance maladie du Québec. Vous aurez à produire une attestation d’affiliation au régime de sécurité sociale de votre pays.

Pour les personnes en provenance de la France et de la Belgique, avant votre départ, vous aurez à vous procurer, auprès de la Caisse Primaire d’assurance maladie, le formulaire attestant votre affiliation. Numéros SE-401-Q-207 (France) BE-QUE-104 (Belgique).

Pour les personnes ne bénéficiant pas d’une entente sociale avec le Québec, avant votre départ, vous devez vous prémunir d’assurance maladie vous couvrant jusqu’à votre admissibilité au Québec, c’est-à-dire trois mois après votre inscription.

- Assurance collective

L’assurance collective (mutuelle) est obligatoire au Québec. Vous serez admissible au régime d’assurance collective prévu à la convention collective après 3 mois de service. Il est important de conserver votre mutuelle pour vous et votre famille pour les trois premiers mois au Québec.

Selon votre accréditation syndicale, votre régime d’assurance collective peut différer. En règle générale, il comprend le remboursement :

- des frais de médicaments (remboursables après un mois) ;

- des soins dentaires;

- des frais hospitaliers;

- des frais médicaux hors Québec;

- des frais de transport ambulancier;

- des frais engagés pour les services de différents professionnels de la santé;

- des membres artificiels, des appareils thérapeutiques et des appareils auditifs.

 

Selon votre régime d’assurance collective, les éléments suivants peuvent être compris :

- une assurance invalidité à long terme qui devient valide après 104 semaines;

- une assurance vie de base du participant et de l’enfant à charge;

- une assurance voyage hors Québec.

Régime de retraite

Le Régime de retraite des employés du gouvernement et des organismes publics (RREGOP) est administré et régi par les lois de la Commission administrative des régimes de retraite et d’assurances (CARRA). Il est obligatoire pour toutes les infirmières. L’adhésion prend effet à la date d’entrée en fonction.

L’infirmière qui démissionne de ses fonctions et qui cesse de participer au régime a droit au remboursement de ses cotisations, si elle en fait la demande et si elle compte moins de deux années de service aux fins d'admissibilité. Les sommes remboursées par la CARRA comprennent les cotisations normales versées par le participant, les cotisations exonérées, ainsi que des intérêts. Si elle compte plus de deux ans de service et qu'elle n'est pas admissible à une rente de retraite (55 ans), l’infirmière peut faire transférer dans un CRI (compte de retraite immobilisé) ou un FRV (fonds de revenu viager) le total de ses cotisations avec les intérêts courus jusqu’à la date de réception de sa demande. Dans tous les cas, le remboursement ou le transfert est payable après un délai d’attente de 210 jours pendant lequel l’infirmière ne doit pas exercer de fonction visée par le RREGOP.

Échelle salariale

Lorsqu’on précise salaire net pour 10 jours travaillés, il faut comprendre que les déductions suivantes ont été faites : impôt fédéral, impôt provincial, régime des rentes du Québec, assurance emploi, fonds de pension, régime québécois d’assurance parentale et un montant moyen pour la cotisation syndicale (% selon salaire). La seule déduction qui sera ajoutée est l’assurance collective qui peut être individuelle, familiale ou monoparentale.

Plusieurs suppléments ou primes sont prévus selon le poste que vous occupez, soit parce qu’on vous a confié des responsabilités additionnelles, soit en fonction de votre horaire de travail, soit parce que vous travaillez dans une unité de soins spécialisés.

Il est à noter que pour les déductions s’appliquant à l’assurance emploi (571,29 $), le régime des rentes du Québec (2 049,30 $) et le régime québécois d’assurance parentale (272,25 $), lorsque les montants maximums sont atteints, le salaire net augmente.

Puisque vous êtes au Québec avec un permis de travail temporaire, vous devez vous acquitter de vos impôts et vous êtes soumise à diverses déductions gouvernementales, comme les résidents du Québec. Si vous devez acquitter certaines sommes dans votre pays également, vous pouvez demander à votre gouvernement un crédit pour impôt payé à l’étranger.

Immigration

Tout au long de votre processus d’immigration au Canada, le CHUS vous supportera dans vos démarches. Plusieurs des étapes d’immigration sont par contre de votre responsabilité. Vous devez vous engager à vous impliquer dans ce processus et à compléter les démarches nécessaires à votre venue au Canada.

Pour votre information, il est important pour vous d'obtenir votre lettre de l’ambassade canadienne de France indiquant que vous aurez votre PTT (permis de travail temporaire) à votre arrivée au Canada, et ce, AVANT l’achat de vos billets d’avion. Si cela n'est pas complété, et que vous venez tout de même au Canada, vous serez considéré comme un touriste et vous n'aurez pas le droit de travailler au Canada jusqu'à l'obtention du dit document. Vous n'aurez également pas le droit de louer un appartement ou une maison et vos enfants n’auront pas le droit de s’inscrire à l’école.

Le CHUS ne pourra, d’aucune façon, accélérer le processus d’obtention des documents d’immigration ou accélérer le processus. Il s’agit d’une bureaucratie avec des règles strictes et il faut passer chacune des étapes sans possibilité de n’être privilégié d’aucune façon.

Le CHUS tente de vous remettre le plus d’informations possible concernant les conditions de travail ainsi que la vie au Québec, mais nous vous rappelons qu’il est de votre responsabilité de vous informer sur ces sujets et de faire les démarches nécessaires pour faire un choix éclairé.

 

Je, _____________________, a bien lu et comprit ce document, en foi de quoi je signe :

Conditions d'embauche au CHUS
Commenter cet article

cathy 25/08/2014 12:28

Bonjour, je me décide à t'envoyer un message!
Mon mari et moi vivons à la Réunion depuis 10 ans et l'envie de changer commence à se faire sentir. J'exerce en tant qu infirmiere liberale et lui est charpentier bois.
Jai bien lu ttes les info que tu donnes sur la profession d'infirmière

Aline 28/08/2014 14:15

bonne chance dans votre projet, si tu as d'autres questions, tu as l'onglet me contacter en haut, n'hésites pas!!

Céline du 52 11/08/2014 11:00

même si je ne suis pas infirmière et donc pas concernée par le recrutement, j'ai pris plaisir à lire les conditions jusqu'au bout, et pour être clair, c'est très clair !! si avec ça y' encore des infirmières "chialeuses" françaises qui viennent travailler dans ton hôpital, elles n'ont vraiment rien à y faire !!

Aline 11/08/2014 13:42

Amen!!! lol
en effet maintenant plus d'excuses et oui si elles ne sont pas contentes bah bye bye!!
Certaines ne comprennent pas qu'on est logé a la même enseigne qu'une inf québécoise et que ça se passe comme ça ici donc faut l,accepter sinon faut mieux rester en France!!!
merci de ton assiduité et de ta participation fréquente au blog!

Jennifer 11/08/2014 10:42

Bonjour Aline !! Encore merci pour ton blog !!! Est ce que tu sais si l'hôpital embauchera encore l'année prochaine ?? J'aimerais vraiment tenter l'aventure !!!

Aline 11/08/2014 13:40

je te dirais que oui, il recrute souvent! Reviens vers moi l'an prochain et j'en saurai plus! en attendant merci de suivre le blog!

Vicki Paquette 11/08/2014 03:10

J'aime ton franc parlé :) merci pour ce partage!! Xxx

Vicki Paquette 11/08/2014 03:15

Ahahahhah! Exact!

Aline 11/08/2014 03:15

mdr!!! au moins il n'y a pas d’ambiguïté sur mes mots!!!! lol

Géraldine 11/08/2014 01:17

Là où je travaille on parle d'expérience pour l'échelle salariale et d'ancienneté concernant l'ancienneté dans l'hôpital. C'est comme ça qu'on a reconnu mon expérience professionnelle français directement mais je suis partie de 0 dans l'hôpital question ancienneté. Et quand on change d'hôpital on recommence l'ancienneté à 0...

Géraldine 11/08/2014 01:53

C'est ça. Une fois le stage finit de toute façon on est considéré comme une inf québécoise, enfin pour ma part je n'ai eu aucun problème à changer d'hôpital :)

Aline 11/08/2014 01:27

c,est tout a fait ca!!! au même titre qu'une infirmière québécoise en plus!!

Archives

À propos

Notre processus d'immigration pour le Québec, de notre projet à notre vie là bas