Notre rêve québécois

Notre processus d'immigration pour le Québec, de notre projet à notre vie là bas

12 Feb

Infirmière au Québec

Publié par alineetvincent

Suite à de nombreuses demandes je vais essayer d'expliquer le metier d'infirmière au québec par rapport à la France.  

Voici une explication très bien que j'ai trouvé sur infirmier.com:  

" Ici, il existe différents titres et donc différents niveaux scolaires des infirmiers.

Le premier est l'infirmier(e) technicien(ne) qui correspond à un DEC (Diplôme d'Etudes Collégiales) en Soins Infirmiers. Un DEC se fait en en 3 ans, au CEGEP .Les étudiants au CEGEP, choisissent soit une filière classique, en sciences pure par exemple, qui dure 2 ans et  qui conduit à entrer à l'université, soit une filière technique de 3 ans  qui conduit directement à un métier (ex: DEC en soins infirmiers, DEC en techniques policières etc...). C'est la reconnaissance que le Québec nous donne de notre diplôme d'état Français d'infirmière.

Le deuxième, c'est infirmière(e) clinicien(ne) qui correspond à 3 années universitaires en Sciences Infirmières et qui conduit à un Baccalauréat en Sciences Infirmières (Baccalauréat au Québec est la traduction littérale de Bachelor en anglais qui correspond à un Licence en France...A ne pas confondre avec notre baccalauréat français...). Elle est également appelée dans le langage courant infirmière bachelière. Ce diplôme permet d'enseigner aux étudiants infirmiers dans les CEGEP, de travailler dans le domaine communautaire (dans les CLSC, qui n'existent pas en France, mais qui sont des centres ou des infirmiers et médecins reçoivent des patients en consultation, avec ou sans rendez-vous pour administrer des vaccins, faire le suivi de plaies, etc...).

Ensuite, l'infirmière clinicienne peut décider de poursuivre ses études à l'université en Maîtrise : cela dure 2 ans à temps plein, avec la première année assez générale, et la deuxième année 2 voies possibles : Maîtrise en Pratique Avancée qui conduit au titre d’infirmière praticienne.Elles peuvent prescrire, faire des diagnostics cliniques etc…

Puis l’infirmière peut encore continuer jusqu’en Doctorat (phD) en sciences infirmières et participer à de la recherche en soins, réaliser des études cliniques, enseigner à l’université, avoir accès a des postes de gestion (déjà accessible au niveau de la maîtrise)."  

Comme vous pouvez le voir c'est assez complexe de s'y retrouver au début!! Quand on me présente une nouvelle personne c'est une infirmière quelque chose qui a fait une formation particulière!!! Même le chef de service qui chez nous est un médecin est ici une infirmière! On peut donc en déduire que l'on peut toujours évoluer en tant qu'infirmière au Québec ce qui est bien différent de la France où à part faire l'école de cadre on ne peut pas vraiment évoluer!

Le métier est également règlementé par l'OIIQ (ordre des infirmiers et infirmières du Québec) et il faut faire une demande d'équivalence quand on vient de l'étranger. Grace à l'accord de reconnaissance mutuelle (ARM) signé entre la France et le Québec nous n'avons plus à passer l'examen de l'OIIQ pour être reconnu infirmière. Il faut cependant faire un stage d'intégration de 75 jours et que celui-ci soit validé.

Toutes les conditions pour avoir le droit de bénéficier de l'ARM sont sur le site de l'OIIQ ( lien sur le coté droit)    

Maintenant concrètement voici comment cela se passe sur le terrain:

Il y a les préposés au bénéficiares qui font en gros le travail des ASH et des AS de chez nous. Ensuite on a les infirmières auxiliaires qui font beaucoup de soins techniques et avec qui nous travaillons en étroite collaboration. Puis nous, infirmières, nous faisons l'évaluation du patient et mettons un plan thérapeutique infirmier en place, nous faisons certains soins que l'infirmière auxiliaire ne peut pas faire ( transfusion, certains pansements...). mais ici chaque infirmier spécialisé a sa place. Pour un pansement par exemple nous faisons venir une stomato et c'est elle qui nous donne le protocole à suivre. Et au dessus il y a les infirmières cliniciennes qui sont assistantes dans les services ce qui correspont un peu aux cadres infirmiers chez nous.

En ce qui concerne les horaires de travail, ici cela fonctionne en 3 quarts de travail: jour (8h-16h), soir (16h-0h), nuit (0h-8h) et bien sûr quand on arrive il nous faut être disponible sur ces 3 quarts!

Pour le salaire cela dépend de l'ancienneté. Le 1er échelon est à 21,41$ brut de l'heure.A cela il faut rajouter les primes de soir et de nuit.Ici les impots sont prélevés à la source. L'ancienneté française est reprise quand vous signez un contrat avec un hopital québécois. Il suffit d'amener une preuve de cette ancienneté.    

Voilà un peu d'explication sur notre role ici. C'est un peu lourd à lire je vous l'accorde mais ce n'est pas facile à retranscrire! Si vous avez des questions particulières n'hésitez pas.

Pour conclure ce sujet, parlons un peu des tenues. Ici elles ne sont pas fournies ni entretenues par l'établissement. Le point négatif est qu'il faut les acheter et les laver nous même mais le point positif est que l'on peut choisir ses tenues! De plus les soignants arrivent de chez eux déjà en tenue et repartent sans se changer. C'est dans la pratique ici et je me garderais bien d'emmettre un jugement, moi j'ai juste choisi de garder mon mode de fonctionnement et de me changer sur place en arrivant et en partant.  

Afin d'illustrer un peu cet article je voulais vous mettre les photos de mes tenues mais cela ne fonctionne pas depuis hier donc promis dès que ca remarche je les rajoute!!

 

 

 

Commenter cet article

franck 19/02/2014

Bonjour Aline,
je me permets de rebondir sur ton post pour appuyer certains points que tu as soulignés mais qui sont tellement importants qu'il vaut mieux insister.
TOUT fonctionne à l'ancienneté. Horaires, postes, congés. Peu importe ta situation familiale, ton cursus, tes besoins.
Inutile d'espérer avoir tes vacances en juin/juillet/août les 10 premières années, ce qui n'est pas sans conséquences lorsque l'on a des enfants.
Il faut également parler des déductions sur salaire +/- 400$ pour l'OIIQ, même chose pour le syndicat obligatoire, 270 $ de parking au profit de la fondation de l'hôpital, l'assurance collective.

J'oubliais les temps supplémentaires largement employés et imposés.

Flutine 27/02/2014

Bonjour,
je suis embauchée au CHUM à partir du mois de mai. Je souhaiterai savoir, est ce que, lorsqu'on est en stage d'adaptation, on est rémunéré comme CEPI ou selon l'ancienneté reprise.
Merci.

Oriane 15/03/2014

Bonjour merci pour toutes ces informations mais j'aimerais savoir si il est possible de suivre tout le cursus afin de devenir infirmière au Quebec par exemple est ce qu’après mon BAC en France je peux partir étudier au Quebec ?
Merci de votre réponse :)

clodi 25/03/2014

Bonjour, moi et mon mari er nos 2 enfants avons aussi le projets de venir au quebec.
Je suis infirmiere et j ai une question concernant les conges j ai vu sur des offres d emploi aux journees quebec que le nomvre de semaines de conges etaient de 4 semaines plus 8 feries .
Qu en est il en realite ? Est ce que ca marche comme en france de mai a mai pour la pose des conges ou bien autrement ?
Merci de votre reponse

Annie 20/04/2014

J'ai eu vent que l'OIIQ reconnaîtrait éventuellement à compétence égale les infirmières québeécoise et française. Je comprends qu'il y a une adaptation à faire au niveau de la structure de travail, les titres des différents professionnels, l'appareillage...mais bon! Le corps humain, la relation humaine est universel. Bienvenu à tous, on a besoin d'infirmière...

Archives

À propos

Notre processus d'immigration pour le Québec, de notre projet à notre vie là bas

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog